fbpx

Depuis le milieu des années 2000, les accidents du travail ne baissent plus et provoquent environ 600 morts chaque année. « Il faut privilégier la culture de la prévention primaire, plutôt qu’être dans une logique de réparation », relève Amel Hafid, sous-directrice des conditions de travail, de la santé et de la sécurité au travail à la DGT (direction générale du travail) lors d’un colloque sur la formation continue en santé et sécurité au travail organisé mardi 15 novembre.

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Generated by Feedzy