fbpx

L’idée que le salarié assume une partie du coût de son compte personnel de formation aurait été envisagée par le gouvernement dans le cadre de l’examen du projet de loi finances 2023, selon Les Echos du 7 novembre. Côté salariés, la CGT revendique une augmentation des cotisations pour éponger le déficit de France compétences. La CFE-CGC alerte sur un risque de désaffection des cadres en cas de reste à charge de 30 à 40%. Côté entreprises, la CPME prône un reste à charge différencié, non systématique.

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Generated by Feedzy